Please use this identifier to cite or link to this item: http://hdl.handle.net/11707/2351
Title: Étude sémantico-syntaxique des constructions à verbe support
Authors: Alonso Ramos, Margarita
Keywords: Indo-European Languages
Romance Languages
Spanish
Issue Date: 1998
Publisher: Université de Montréal
Abstract: Le présent travail porte sur les combinaisons «verbe + nom» en espagnol, connues comme constructions à verbe support (dans la littérature anglaise, light verb constructions). Il s’agit des constructions du type dar un paseo ‘faire une promenade’, hacer una proposición ‘faire une proposition’, tener miedo ‘avoir peur’, echar un vistazo ‘jeter un coup d’oeil’, etc. Ce travail s’inscrit dans le cadre de la Théorie Sens-Texte et, plus particulièrement, dans l’approche lexicographique du Dictionnaire explicatif et combinatoire (Mel’úuk et al. 1984, 1988, 1992 et à paraître). Notre recherche vise à mettre en relief : 1) la nature collocationnelle des constructions à verbe support; 2) le caractère sémantiquement vide des verbes supports et la nature prédicative des noms qui les sélectionnent; et 3) la correspondance irrégulière entre les actants sémantiques et les actants syntaxiques dans une phrase à verbe support. Le Chapitre 1 présente l’objet de la présente recherche, les objectifs que nous nous sommes fixés, le cadre théorique que nous avons adopté et la structure générale de cette thèse. Le Chapitre 2 offre un survol de l’état de la question sur les constructions à verbe support selon une perspective lexicale, sémantique et syntaxique. Le Chapitre 3 expose dans les détails les concepts et les formalismes du cadre théorique que nous avons employé pour décrire les CVS. Il s’agit plus particulièrement de la présentation des outils lexicographiques, d’une part, et des moyens formels pour les représentations sémantiques et syntaxiques, d’autre part. Le Chapitre 4 aborde les CVS d’un point de vue lexical. Les CVS en tant que collocations seront distinguées des syntagmes libres et des phrasèmes complets. On discutera aussi le statut lexical des verbes supports et de la possibilité d’élaborer des articles lexicographiques pour eux. Le Chapitre 5 aborde les CVS d’un point de vue sémantique. En ce qui concerne le verbe support, le terme vide en relation avec le sens d’un verbe support sera analysé. En ce qui concerne le nom, son caractère prédicatif sera examiné, ainsi que la possibilité d’établir des typologies sémantiques des noms qui se combinent avec des verbes supports. Le Chapitre 6 aborde les CVS d’un point de vue syntaxique. Leurs propriétés syntaxiques générales seront d’abord examinées et ensuite, la répartition d’actants syntaxiques entre le verbe et le nom sera considérée. Le Chapitre 7 résume les principaux points traités dans cette thèse et quelques conclusions sont tirées, notamment que : (1) les verbes supports ne sont pas des unités lexicales de plein droit, mais plutôt des pseudo unités lexicales; (2) les verbes supports ne sont pas nécessairement vides paradigmatiquement mais ils le sont syntagmatiquement; (3) les noms entrant dans les CVS sont nécessairement prédicatifs et ils ont des actants sémantiques; (4) l’élaboration de typologies sémantiques pour les noms dans les CVS doit se faire selon des critères linguistiques et non pas métalinguistiques; (5) les CVS sont des syntagmes constitués d’un verbe transitif et de son complément d’objet ou de son quasi-complément d’objet et aussi l’unité syntaxique ressentie dans les CVS est due à la diathèse des verbes supports.
URI: http://hdl.handle.net/11707/2351
Appears in Collections:Dissertations (restricted access)

Files in This Item:
File Description SizeFormat 
Verbssupport.pdf1.54 MBAdobe PDFView/Open    Request a copy


Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.